Bande sonore: des chiens qui aboyent, des porcs qui grognent, des avions en piquage, des troupes en marche, etc. De temps en temps la voix de l’Autre: „Les chiens… chiens… chiens…” Le rideau se lève et les bruits couvrent les premières échanges de paroles. Elle lutte avec Jan pour l’embrasser, l’amener vers le lit.

ELLE: Chéri! Mon amour!

JAN: Fiche-moi la paix!

ELLE: Chéri!… Je n’en peux plus…

JAN: La paix!

ELLE: Je ne peux plus attendre…

JAN: Mais laisse-moi! Ah! (il s’est échappé, des pas, il tourne le commutateur, lumière en scéne).

ELLE: Je t’aime, je t’aime, je t’aime, Jan! Jan!

JAN : Attends jusqu’à demain! Il n’y a plus trop jusqu’à demain…

ELLE (pleureuse): Tu ne m’aimes pas!

JAN: Ç’est ça… Jusqu’à demain…

ELLE: Oh, c’est t.rop! Ç’en est trop!

LA VOIX DE LA MÈRE: Jan, es-tu avec quelqu’un? ….

Descarca textul complet aici